Je fixe le miroir sur le mur des plus beaux films

Mémoire ou rêve, qu’importe, à un certain point la différence est ténue quand on y songe. Tarkovski fixe sa mémoire dans le miroir, moi je fixe le miroir sur le mur des plus beaux films, et mon souvenir du miroir de Tarkovski se brise par fragments dans mon rêve et se réécrit en détails dans un autre, que je fixe dans mon film.

Fortune est mon souvenir réfléchissant du miroir de Tarkovski.

contreimage.xyz | Joseph Paris